Que faire après un cambriolage ?

  • Wednesday, Oct 27, 2021

Vous rentrez chez vous et vous remarquez que votre logement a été cambriolé. Après une longue journée, cette situation peut vous amener à mal réagir. Toutefois, vous devez garder votre calme. Il existe quelques démarches pour signaler le vol et aussi vous faire indemniser. Alors, que faire après un cambriolage ? Lisez pour en savoir plus. 

Alerter les forces de l’ordre

Revenir à la maison et se rendre compte qu’on a été cambriolé est une véritable épreuve. Vitre brisée, porte forcée, sont généralement les indications que votre maison a été saccagée. À cet effet, il est important de bien réagir.

Ne rien toucher

Lorsque vous remarquez que votre logement a été cambriolé, vous devez faire preuve de sang-froid et adopter les bons réflexes. La première idée n’est pas d’entrer chez vous au risque de vous retrouver avec les voleurs. Au contraire, vous devez vous éloigner, car non seulement vous risquez d’effacer toutes marques du cambriolage, mais vous pourrez y laisser vos empreintes. Cela rendra le travail des enquêteurs un peu plus difficile. Ne touchez donc à rien.

Informer la police

Le bon réflexe serait d’alerter la police ou la gendarmerie tout en restant à l’extérieur de la maison. Néanmoins, sachez que vous devez prévenir la police dans un délai de 24, voire 48 heures maximum après la découverte de l’effraction. Si vous êtes un locataire, il est conseillé de prévenir votre propriétaire. En effet, c’est lui qui est directement concerné par le vol, car il s’agit de son logement, bien que les objets volés vous appartiennent.

Prendre contact avec votre assurance

Après un cambriolage, la seconde chose à faire est de contacter votre assurance. Il est important de signaler le sinistre afin qu’un dossier soit ouvert chez votre assureur. Cependant, sachez que le délai pour effectuer cette tâche est très court. Vous avez jusqu’à 2 jours ouvrés pour informer la compagnie. Il est donc recommandé de le faire très rapidement. Si vous prenez du temps, votre assureur peut décider de ne pas prendre en charge le sinistre.

Une fois cette démarche effectuée, c’est à lui de prendre en compte les conditions de prise en charge de votre contrat. C’est également lui qui se chargera de vous donner l’ensemble des démarches à suivre pour une prise en charge rapide de votre dossier et donc le remboursement des objets volés.

De plus, lorsque les cambrioleurs viennent dérober, ils laissent souvent derrière eux, des portes fracturées, des fenêtres endommagées ou encore des serrures cassées. Votre assureur vous mettra en contact avec des menuisiers et des serruriers de son réseau afin de renforcer la sécurité de votre logement.

D'autres actions à mener après un cambriolage

Une fois les premières démarches menées, d’autres actions doivent aussi être effectuées. Autrement dit, vous devez vous mettre en sécurité. Pour ce faire, vous ne devez pas rentrer chez vous tant que celui-ci n’est pas rangé après le passage de la police et des experts.

Porter plainte

Faire une liste des objets perdus

Bloquer ses moyens de paiement

  • Votre assureur vous recommandera de faire le dépôt d’une plainte à la gendarmerie ou au commissariat. Dans le but d’engager une procédure contre les voleurs, vous devez porter plainte dans un délai de 48 heures après les faits.
  • Ceci consiste à vous rendre au commissariat le plus proche afin d’exposer les faits. Pour alléger cette tâche, vous pouvez faire une prédéclaration en ligne. Ensuite, il suffit de vous rendre au commissariat pour signe la plainte.
  • Gardez une copie de la plainte que vous allez remettre à votre assureur.
  • Faites une liste des objets dérobés. Il peut s’agir des objets de valeur comme un ordinateur, les bijoux, la télévision, etc.
  • Ceci permettra de savoir si les voleurs cherchent à revendre ses objets.
  • Vous devez donc montrer les factures qui prouvent l’achat de ces biens. Si possible, fournir les photos des objets.
  • Toutes ces preuves peuvent orienter les enquêteurs dans leur recherche.
  • Si vous constatez la disparition d’un ou plusieurs de vos moyens de paiement comme la carte bleue ou le chéquier, appelez immédiatement votre banque pour faire une opposition.
  • Cela permettra ainsi d’annuler toutes éventuelles opérations effectuées par les cambrioleurs.
  • Au cas contraire, les montants débités entre le moment où vous appelez votre banque pour faire opposition et le moment présumé du vol seront en principe remboursés par votre assureur.

Après avoir mené toutes ces démarches, il ne vous reste que trois choses à faire. Il suffit de :

  • logez-vous ailleurs le temps que les dégâts soient réparés ;
  • renforcez la sécurité de votre logement ;
  • obtenir un soutien psychologique au besoin.

Comme vous le savez déjà, être victime de cambriolage est un véritable choc émotionnel. Ceci peut entrainer des conséquences psychologiques comme le stress, la dépression, etc ; d’où l’importance du 3e point.