skip to Main Content

Pourquoi marquer et enregistrer ?

Le marquage et l’enregistrement de vos objets de valeur facilite la déclaration de vol. La police sait ce qu’elle doit chercher et peut très vite identifier le propriétaire. Le propriétaire récupère ainsi ses objets volés beaucoup plus rapidement.

Autre avantage des objets marqués : ils sont difficiles à revendre, ce qui diminue leur valeur pour le cambrioleur. De plus, le marquage augmente les chances d’arrêter les malfaiteurs. Les cambrioleurs préfèrent donc laisser de côté les objets marqués.

Comment marquer et enregistrer ?

Enregistrement

Sur un formulaire d’enregistrement  vous pouvez brièvement décrire la marque, le type et le numéro de série d’objets de valeur. Vous pouvez également préciser s’il y a des signes particuliers auxquels on peut reconnaître l’objet, comme une éraflure, une décoloration ou d’autres caractéristiques.

Des biens culturels, par exemple des tableaux, sont en général des pièces uniques sans marque, type ou numéro de série. Pour ces objets, il existe un formulaire d’enregistrement spécifique. Lorsque vous enregistrez un bien culturel, il est judicieux de joindre une photo de l’objet.

Vous pouvez bien sûr photographier toutes vos possessions mais les photos sont surtout utiles pour les œuvres d’art, les bijoux et autres pièces uniques qui n’ont ni marque, ni type, ni numéro de série. Les conseils suivants vous aideront à prendre une bonne photo :

  • Faites une photo couleurs.
  • Si l’objet change d’apparence en fonction de l’angle de vue, vous pouvez prendre plusieurs photos.
  • Un gros plan d’une caractéristique spécifique (griffe, décoloration …) peut aider à l’identification.
  • Prenez la photo à la lumière du jour, sur un fond neutre, non réfléchissant.
  • Placez une règle à côté de l’objet, pour que sa taille apparaisse clairement.
  • Numérotez les photos et notez les numéros sur le formulaire d’enregistrement.

 

Marquage

On marque un objet en lui attribuant un numéro propre. Vous pouvez également marquer les objets qui ont déjà un numéro de série propre. Le numéro qu’on attribue le plus souvent est le numéro de registre national (sans espaces, points ou tirets). S’il s’agit d’objets non personnels, vous pouvez aussi les marquer avec  le numéro de TVA. Faites précéder le numéro de la lettre P (prévention) et terminez-le par un C (criminalité). Ainsi, les voleurs ne pourront plus modifier le numéro.

Exemple: P00000000000C (P 11 chiffres C)

Vous pouvez graver un objet vous-même avec un crayon de marquage. Le fonctionnaire de prévention de votre service local de prévention ou de police pourra vous donner davantage de renseignements sur cette méthode. Vous pouvez également utiliser de l’encre indélébile, par exemple avec un marqueur indélébile. Si vous marquez l’objet à un endroit visible, cela dissuadera immédiatement les voleurs. Mieux vaut, évidemment, ne pas graver une œuvre d’art ou la munir d’un numéro à l’encre indélébile à un endroit visible. Il existe toutefois d’autres manières de  marquer des œuvres d’art. Utilisez, par exemple, de l’encre invisible d’un marqueur ultra-violet. L’inscription pourra être lue par la suite à l’aide d’une lampe UV. Comme l’encre disparaît après un certain temps, il est conseillé de l’utiliser au dos ou sur la partie inférieure de l’objet. Vous pouvez évidemment marquer l’objet chaque année pour être sûr que la marque reste lisible.

Demandez à la police locale si elle dispose d’une étiqueteuse. Vous pouvez alors imprimer des étiquettes avec votre numéro de registre national que vous pourrez coller sur tous vos objets de valeur. Ces étiquettes sont décollables mais laissent une trace, ce qui permet au point de repère de rester visible.